top of page

JEUDI 02 NOVEMBRE - JOUR 6 RALLYE DES ILES DU SOLEIL


LES PREMIERS À MINDELO EN FIN DE JOURNÉE !

Après plus de 6 jours de mer, nul doute que tous les équipages du Rallye des Iles du Soleil sont impatients d'apercevoir les premières lumières de la ville de Mindelo, au Cap-Vert. Au programme, une escale de quelques jours qui permettra un repos bien mérité, des découvertes culturelles locales et surtout un check complet des bateaux.

Au pointage de 12h TU, MAHOA et ASSOCIATION POUR se trouvent à moins de 70 milles de l'arrivée de cette première étape, et devraient pouvoir toucher terre entre 20 et 22 heure locale. Derrière, STELLA , se trouvant actuellement à environ 100 milles de l'île de Sao-Vincente, suivra en milieu de nuit. Les arrivées s'enchaineront ensuite et la journée de demain vendredi, devrait voir la moitié de la flotte rallier Mindelo, à suivre !


NEWS DU LARGE :

GRAIN DE FOLIE III

« Tout va bien. Nous venons de prendre un deuxième ris dans la GV et le gennois qui est tangonné et partiellement roulé. Le bateau danse beaucoup sur la mer. Nous avons fait 160NM en 24h. Grain de Folie bat ses records. Nous allons commencer à ralentir pour arriver samedi matin avec d’autres équipages.»


YODA

« A bord de Yoda nous avons eu une belle journée de nav ben qu'un peu agitée, du vent des voiles, nuit idem. Quelques poissons volants sur le pont, la houle se creuse encore ce matin mais est mieux rangée. Aux repas salade piémontaise à midi et lentille aux lardons le soir.

Notre problème, on va trop vite (ndlr : pour ne pas arriver de nuit) : arrivée prévue dans la nuit du 3 au 4 à Mindelo. On réduit donc 1/2 trinquette et 3 ris GV. Et malgré cela 6 nds !

Au programme du jour douche solaire froide, il fait chaud et moite donc "no problemo". On a fini le pain frais embarqué à Arrecife . Obligé de jeter la dernière baguette, désormais pain complet.

Contact ce matin avec GRAIN DE FOLIE et GANILA. Nous allons sans doute tous arriver le 4 au matin. »



MAHA 2

« Encore une belle journée de nav un peu musclée. La mer semble moins en désordre ou alors on s y habitue un peu. Pas de nouveau bobo à part 2 poulies. Les pavillons sont à poste il a falloir commencer à réviser les instructions pour demain. »


GLOBE FLOTTEUR

« La houle use le marin…

Elle secoue notre frêle esquif dans tous les sens, nous empêchant de trouver un repos réparateur dans l’après-midi et entre les quarts. Dans le creux de la vague, la crête est 2 mètres au dessus du plancher du cockpit. Nous continuons notre bonhomme de chemin, on ne cherche pas l’exploit, on ménage notre monture, 6nd de moyenne nous font arriver samedi matin pour les croissants du Rallye.


La nuit, c’est la fête des voltigeurs, les poissons volent dans tous les sens et s’écrasent sur le pont et dans le cockpit. On rejette ceux qu’on voit, les autres finissent leur carrière là. Le bateau est jonché d’écailles, de plus dans nuit la crête d’une vague à envahi le cockpit, qui s’en trouve poisseux. Un petit lavage s’impose.


Communication avec GRAIN DE FOLIE et GANILA, ils ont bien tracé cette nuit, 12 mn devant. Ils arriveront en pleine nuit. La houle nous a déporté plus à l’ouest, de petits départs au lof en sont la raison, la communication est faible.


2 poissons pêchés hier à peine la traine à l’eau, Eric la mise à l’eau quand un banc nous suivait. Moins gros que celui de la veille, 3 poissons pour 3 fait un bon calcul. Snackés avec un riz pilaf tomate, ça fait l’ordinairement extraordinaire.


Toc toc ou cloc cloc… un bruit sporadique, erratique, sous le plancher du cockpit tribord arrière. Il y a là pilote, barre, safran… Ce bruit est présent depuis quelques jours. On cherche, regardons les coffres, la bailles a bouts, on croit trouver le coupable, tout est bien calé, mais l’incongru revient, sournois, goguenard… Il entre dans ma tête, hante mes pensées… et si c’était le pilote, la timonerie de la barre ?!? aie…

Ce matin coup de sang, vidage baille à bouts, il n’y a que des cordes, j’aperçois le vérin du pilote, il est un peu grassouillet, je le serais tout autant avec les efforts imposés. Pour en voir plus, faut démonter ma cabine : sac cuisine 220v, de linge de bateau, de linge sale, de documents, matelas, sous matelas… une trappe, la timonerie du pilote est là, solide, propre, travailleuse… au moins ça de gagné. Mais le mystère reste entier… il y a bien une autre trappe, il faudrait faire un rappel au dessus de la plage arrière pour y accéder ! La sécurité d’abord, dixit Philippe, ça attendra, je vivrai avec ce démon frappeur. »


PIZOU

« Nous faisons route cap 190 vitesse 7 nds par 25 nds de vent sous 2 ris + génois.

La mer est désagréable et nous nous relayons à la barre. On a mangé notre pain blanc mais l'équipage est au top pour ces derniers 180 miles. On prend quelques news de Bretagne, chaud.

On a hâte de retrouver tout le monde à Mindelo. »




ASSOCIATION : "POUR..."

« Tout le monde se repose, le pilote automatique marche bien ! »

MAHOA

« Malgré le fait que c’était un jour férié, l’activité à bord n’a pas baissé. La pêche s’est révélée peu probante bien que fatigante avec 30 minutes de combat pour sortir un sac plastique puis un gros qui s’est décroché. Les poissons volants ne faisaient pas relâche non plus et ils sont au frigo en attendant d’être cuisinés aujourd’hui. J’ai enfin gagné à la Scopa et Patricia attend son tour avec impatience. Christine et Patricia nous préparent de bons petits plats et JP et moi allons devoir faire attention à notre ligne. Le pilote, Nestor, a bien bossé ces dernières 24 heures avec cette belle houle. Une pensée pour Stéphane (ILE DE REY) et son équipage.

Pêche = 1 poisson, 3 sacs plastiques. »

MOON DANCER

« La pêche a enfin donné...en ramassant les poissons volants sur le pont, dégustés à l'apéro (sobre) en carpaccio. Rencontre avec plusieurs tortues, de jolis oiseaux au vol particulier nous rendent visite, quelques pas sur l'eau entre de longs planning.

Tout va bien pour l'équipage et le bateau, le dernier bord est musclé avec 22 nœuds établis et des rafales à 27, GV et génois ont été réduits, la cuisine devient sportive ! »


SINEQUANON

« Tout va bien à bord. Avançons bien, voiles en ciseau génois enroulé et 1 ris dans GV cap 220°. »


MAKATEA

« Depuis hier 18h on joue à pierre / papier / ciseaux , cela nous permet de mieux vivre la houle de plein arrière. RAS à bord. »

CRESCENDO

« Nouvelle nuit difficile à bord de Crescendo, pointes de vent supérieures à 30 nds, mer toujours bien agitée. GV 2 ris et avant très réduit. Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir le mal de mer toute la nuit...

Heureusement que mon jeune équipage est au top et a pu assurer tous les quarts de la nuit.


Vitesse actuelle 8 nd et +, sous génois enroulé et un ris dans la GV, bâbord amure, cap au 210°.

La mer est agitée, le ciel dégagé, et le vent revenu à 20/25 nd assez régulier. »

STELLA

« A 11h30 moins de 100Mn de Mindelo, TVB à bord de STELLA, nuit mouvementée sur une grosse mer déchainée et 2 strings en guise de voile c’est sport. Nous arriverons probablement vers 23h/minuit, impossible de réduire la vitesse sans subir la mer. Actuellement : vent NE 18nds, mer forte à très agitée.. »


NOMAD

« Très sympa ce long bord avant Mindelo. Bateau et équipage apprécient. Bravo aux organisateurs. »


ILE DE REY

« Nous nous relayons toutes les heures pendant la journée. Toutes les 2 heures pendant la nuit.

La nuit le vent réel est à 23 nœuds et 18 apparents avec des pointes à 23 apparent. Nous n’avons toujours que le génois, pour être plus manœuvrants sans pilote. La houle est plus haute que notre kayak installé sur les bossoirs. Lorsque la crête de la vague nous atteint par le derrière, notre poupe se soulève, notre proue plonge, puis la vague s’aplatit nous envoyant au surf et nous passons de 5 nœuds à des pointes pouvant dépasser 8 nœuds. Puis une vague latérale courte nous fait partir au lof, la barre à roue devient très dure, la vague fait succion, il faut alors donner un grand coup de barre sur tribord qui met du temps à réagir puis part d’un coup, il faut alors faire attention de ne pas mettre le génois à contre. Parfois c’est l’impression de conduire un camion fou sur une route de montagne. Barrer un catamaran de 20T ne ressemble en rien à barrer un voilier. Aucune sensation de barre.

Il fait très chaud la nuit, d’autant plus que nous fermons les cristal pour ne pas prendre de poissons volants dans la tête. Tout cela ne nous empêche pas de cuisiner, nous avons installé les barres sur la plaque de cuisson, n’étant pas sur cardan.

Nos 2 jeunes équipiers sont remarquables et prennent leur part de galère avec le sourire sans rechigner. C’est sûr ils auront des souvenirs à raconter plus tard à leurs petits enfants. »


GANILA

« Nous commençons à entendre Cesaria nous chanter sa chanson "Saudade".

Bon signe, nous nous rapprochons de Mindelo !

Après un dernier virement de bord hier matin nous avons mis CAP direct sur le point d’arrivé. Comme prévu le vent s’est levé mais heureusement pour nous, nous n’avons pas croisé la route d’un grain. Nous prenons nos premiers cours de surf grâce aux grosses déferlantes que nous subissons depuis hier. Nous pensions que la nuit allait être compliquée. Mais après 6 nuits de quarts à deux, rien ne nous empêche de dormir comme des bébés. Depuis hier soir nous avons joué la prudence avec 3 ris dans la GV et un demi génois. Ce qui ne nous a pas empêché de faire des pointes à 13 nds cette nuit. Chaussette et Pêche sont toujours aussi sages, même après 6 jours sans balade. Elles sont parfaites ! Arrivée prévue samedi très tôt. Nous attendrons avec nos autres collègues bateaux le levé du soleil pour rejoindre le port. »


LE BULLETIN MÉTÉO DU JOUR

Conditions similaires à hier pour l’ensemble de la flotte.

Alizés établis 18 – 22 nds avec rafales jusqu’à 30 nds dans les grains.


On surveille bien l’évolution des grains. Si relèvement constant on modifie légèrement sa route pour les éviter si possible. Peu de risque d’orage.


L’état de mer se renforce légèrement. 2.5m en ce moment, peut monter jusqu’à 3m de Nord vendredi en fin de journée (période 9-10 sec). Ce sont les résidus de mer des tempêtes qui s’abattent sur la face Atlantique Française en ce moment.


Toujours la même vigilance sur l’arrivée à Mindelo et l’accélération du vent dans le canal.


Le lien de la cartographie : https://carto.oceantracking.fr/rallyesoleil/carto


UN COLLECTIF DE PARTENAIRES RÉUNIS

C’est un vrai collectif de partenaires qui s’est réuni autour du Rallye des Iles du Soleil 2023 ! Si les partenaires majeurs restent la Région Guadeloupe, la Communauté de Communes de Marie-Galante, l’Office de Tourisme de Marie-Galante, la ville de Saint-Louis, Les Marinas Calero et le département de la Charente-Maritime. On trouve également des partenaires chantiers avec Amel Yachts, Catana Catamarans, Dufour Yachts et Fountaine-Pajot. Viennent également un certain nombre de partenaires privés à l’image de la bourse des équipiers VogavecMoi, et d’incontournables partenaires techniques comme Pochon SA, Adrena Software, Sevenstar Yacht Transport, NKE Electronics, le Rhum Bielle sans oublier le partenariat incontournable avec la Fédération Française de Voile.


COMMENT SUIVRE LE RALLYE DES ILES DU SOLEIL ?

Le site Internet : www.rallye-ilesdusoleil.com

La newsletter du Rallye des Iles du Soleil : inscrivez-vous sur https://www.rallye-ilesdusoleil.com/




Komentar


ACTUS.

Un projet de transatlantique à la voile ?
Suivez toutes les dernières actualités du Rallye des Iles du Soleil !

bottom of page