top of page

ENTRE UN ALIZÉ FAIBLARD ET DES GRAINS PUISSANTS

Repères :

- Jeudi 17 novembre, 8e jour de mer à destination de Marie-Galante (Guadeloupe)

- Des vitesses qui baissent dans un alizé irrégulier

- Pour suivre la flotte, pensez à consulter les actualités, la cartographie, les pages Facebook et Instagram. Tous les liens sur www.rallye-ilesdusoleil.com


Du portant, mais un alizé capricieux et des grains nombreux

Les vitesses ont tendance à chuter au fil de la progression… Il est vrai que cette allure de vent arrière pour nombre de concurrents qui veulent rester coller à l’orthodromie n’est pas des plus agréables dès que la houle met du sien et que le bateau se trouve balloté au rythme des ondulations. 2 mètres, 2,5 mètres voir 3 mètres sur certaines zones, la houle ne facilite pas la vie à bord même si les organismes et la vie se sont habitués et organisés. On voit bien que certains caps trahissent une volonté de prendre de la vitesse, de serrer le vent et de larguer les chevaux le temps de quelques heures… Le speedomètre d’Hermès 3 (Pogo 12,50) nous l’a montré hier avec sa pointe à 18,5 nœuds le temps d’un instant.

Côté plan d’eau, la flotte s’étale ce jour à 523 milles entre la tête de la flotte et la queue. Des différences importantes en terme de vitesses moyennes qui peuvent aller jusqu’à 3 nœuds de différence. Mais qu’importe, l’important est que tout se passe bien à bord des 27 bateaux progressant vers Marie-Galante !

Côté options, on voit que Tango Too (Amel Yachts 64) joue les extrémistes à son tour et compte 121 milles de décalage dans le Sud. Des angles de progression et une vitesse qui pourraient laisser penser à un problème de voile d’avant. A suivre… Il faut dire que quasiment tous connaissent ou ont connu des problèmes de voiles d’avant, de spis éventrés, de balooner abîmés, de drisses qui ont lâchées… Le lot de toute traversée Atlantique pourrait-on dire ! Côté Nord, ce sont les deux Fountaine Pajot Astréa 42, Seastosee et Mirlate qui jouent les extrêmes avec 366 milles de décalage au Nord. Mais effectivement, il faut noter une « toute relative » chute des vitesses de progression vers l’Ouest dûe sans aucun doute à un alizé compliqué… Mais au fait, on parle d’alizés depuis le début de ce Rallye des Iles du Soleil, qu’est-ce ? Eclairages sur ce vent qui a révolutionné la route vers l’Ouest…


L’alizé est un vent plus ou moins régulier des régions intertropicales (entre 23°27 nord et 23°27 sud), soufflant d'est en ouest de façon régulière des hautes pressions subtropicales vers les basses pressions équatoriales et la fameuse zone de convergence intertropicale, plus communément appelé dans le langage marin, le Pot au Noir. Dans l’hémisphère Nord, il souffle du Nord-Est vers le Sud-Ouest, dans l’hémisphère Sud du Sud-Est vers le Nord-Ouest. Les alizés s'étendent depuis le niveau de la mer (0 m) jusqu'à 1 500 ou 2 000 mètres d'altitude. Les navigateurs portugais du XVe siècle découvrent le régime de ces vents de l’Atlantique. Sans arriver à percer les causes de leur existence mais en percevant avec intelligence les caractéristiques et la constance de ces vents exotiques, ils y trouvent la clé pour une navigation en direction de l'Outre-mer. En raison de son importance stratégique, « la découverte du régime des vents en Atlantique Nord fut considérée comme un secret d’état » détenu par les Espagnols qui établissaient des cartes trompeuses pour éviter la concurrence des autres pays. Inutile de dire que la découverte des alizés a été fondamentale pour le développement du commerce maritime à la voile et pour nos transatlantiques à la voile…



Les messages du large

Le Pélican

« Après un magnifique lever de soleil, nous assistons actuellement à son coucher tout aussi beau. Beaucoup de manœuvres ce jour pour trouver les meilleurs bords et voiles. En plein milieu de celles-ci, un grincement de canne se fait entendre, au menu pour les jours suivants, un thazar de 15 kilos, d’une longueur et oui de 1,27 mètre ! Aujourd’hui, nous avons décidé de nous rapprocher de l’heure guadeloupéenne, en reculant nos montres de 2 heures, nous les reculerons au fur et à mesure que nous nous rapprocherons de cette île tant désirée. Tout va toujours très bien à bord. »

Anpelouza

« La carte postale du jour : légèrement nuageux avec du soleil, vent (aux abonnés absents) 11 nds. Poisson énorme qui a voulu déjeuner à bord, impossible à remonter. La ligne a cassé en le remontant sur la jupe arrière, poisson estimé entre 30 et 40 kg. »

Absconder

« Nous avons eu une nuit tranquille, vent mollissant le matin, quasi nul en fin de matinée 8 à 10 nds. Un grain et nous voilà reparti au rythme normal quasi au cap à 7.6 de moyenne tribord amure, nous empannons chaque fois que nécessaire. Tout va bien à bord et content d’avoir repris un rythme normal même si nous pleurons notre spi »

Abeille

« Nous venons de passer une zone de grains très active qui nous a frôler pendant près de 2 h. On a fait un petit croché pour éviter son centre. Un peu de pluie pour rincer le bateau et du vent pour continuer à avancer ! On reste désormais en bordure de la traîne qui nous génère encore près de 20 nds et qui nous ramène sur notre route. Surf à plus de 10 nds : bon réglage du radar ! »

Ortegal 8

« Le point à 16h40 UTC / N 17.36.47 / W 46.26.05. Tout va bien, toujours pas de pêche, excepté les poissons volants. Vent 12/20nds, quelques grains, spi. Voiles en ciseaux la nuit, génois tangonné. Arrivée prévue le 22 au matin. »

Iago

« Position à 14h30 UTC / N 17.53.80 / W 41.35.16. Tout va bien le moral n’est pas comme le temps, il est au beau fixe ! »


Mahoa

« Mahoa vient de passer ses premiers 20.000 miles depuis notre départ de La Rochelle en Mai 2020. Super compagnon de tous temps. Dommage pour cette transat d’être amputée de ses voiles de portant ! Mais peu importe, nous avançons tout de même à notre nouveau rythme vers Marie Galante. Il semble que nous ne soyons pas les seuls à avoir dû gérer quelques problèmes… »


Tara

« Hier on a barré toute la nuit. Navigation difficile. On n’aurait pas de pilote automatique ça serait pareil. Le matin on a été contents de voir qu'on avait gagné du terrain et passe 3ème (comme quoi ceux qui barre c'est toujours mieux que le pilote dans ce type de temps) Aujourd'hui, houle croisée, on alterne les quart de 1 heure. »





Rafales sous les grains à 28/30 noeuds

Des grains d’alizé sont nombreux sur l’ensemble de la zone avec une densité accrue à l’Ouest de 42°00W


- Alizé d’ENE à Est 14-20 noeuds tendance mollissant.

- Rafales possible à 28-30 noeuds sous les grains

- Le vent est toujours instable et varie en direction (+/- 15 °) et en force dans la journée (+/-5 noeuds)

- Mer: 2.5m. Tendance à l’amélioration (2 mètres prévus le 16)


Tendance ultérieure:

-Renforcement de l’alizé à partir du 20-21 Novembre: 22-27 noeuds avec des grains qui pourront être ventés (30 -35 noeuds).


Un collectif de partenaires réunis

C’est un vrai collectif de partenaires qui s’est réuni autour du Rallye des Iles du Soleil 2022 ! Si les partenaires majeurs restent la Région Guadeloupe, la Communauté de Communes de Marie-Galante et la Région Guadeloupe, l’Office de Tourisme de Marie-Galante, la ville de Saint-Louis, Les Marinas Calero et le département de la Charente-Maritime. On trouve également des partenaires chantiers avec Amel Yachts, Bali Catamarans, Dufour Yachts et Fountaine-Pajot. Viennent également un certain nombre de partenaires privés à l’image de la bourse des équipiers VogavecMoi, et d’incontournables partenaires techniques comme Pochon SA, Adrena Software, Sevenstar Yacht Transport, le Rhum Bielle sans oublier le partenariat incontournable avec la Fédération Française de Voile.


Comment suivre le Rallye des Iles du Soleil ?

Le site Internet : www.rallye-ilesdusoleil.com

La newsletter du Rallye des Iles du Soleil : inscrivez-vous sur https://www.rallye-ilesdusoleil.com/




Comentarios


ACTUS.

Un projet de transatlantique à la voile ?
Suivez toutes les dernières actualités du Rallye des Iles du Soleil !

bottom of page