SÉCURITÉ À LA MER (2) : LES BALISES PAR POCHON SA

1- LES BALISES SARSAT COSPAS

 

1-1 Les EPIRB

Ces balises, de couverture mondiale, fonctionnent grâce au système satellitaire SARSAT COSPAS.

Les fréquences utilisées sont : 406Mhz pour la localisation par effet doppler et 121.5 pour le guidage final des aéronefs. (Homing) Un module GPS est associé afin de réduire les délais de positionnement (quelques minutes avec GPS, 45 minutes à plus d’ 1 heure environ sans GPS).

Les données de positionnement, calculées par le CNES sont ensuite transmises aux MRCC CROSS qui gèrent les opérations de secours SAR (search and rescue). Les balises sont codées, identifiées par le numéro MMSI du navire et les identifiants du navire en détresse sont automatiquement transmis : type de navire, coordonnées des propriétaires…

 

 

 

Ces balises appelées aussi  RLS (radio localisation de sinistres) rentrent dans le cadre du SMDSM (système mondial de sécurité en mer) à ce titre, à bord des navires professionnels, elles sont logées dans des containers équipés de largueurs hydrostatiques qui permettent à la RLS de se libérer automatiquement. La durée d’émission minimale est de 48 Heures.

 

La mise en service d’une balise qui va déclencher  toute la chaine d’opérations SAR ne doit se faire qu’en « présence d’un danger grave et imminent ».

 

 

1-2 Les PLB

Ces balises de taille réduite, fonctionnent sur le même système satellitaire SARSAT COSPAS. D’encombrement réduit, elles sont destinées à être portées individuellement.

Il est nécessaire et important d’enregistrer ces balises sur le site spécifique à ce type de produit.

 

 

 

 

2 LES BALISES MOB

 

2-1 Les MOB AIS

Ces balises individuelles fonctionnent sur la base du système AIS et ont une portée très limitée 2-3 NM.

Déclenchée manuellement ou automatiquement (installée sur le VFI) elles émettent un signal qui est reçu par les récepteurs AIS de bord.

Une icône spécifique s’affiche sur les traceurs de cartes et les logiciels de navigation et permettent d’effectuer la recherche de « l’homme à la mer ».

 

 

 

2-2 Les MOB homologués DAHMAS

Généralement réservées aux utilisateurs professionnels (pêche) elles fonctionnent en réseau privé et peuvent  être associées à un dispositif d’arrêt d’urgence du moteur. (Système SEAREKA)

 

 

 

A retenir :

- Dans tous les cas, les balises de détresse doivent être codées et entretenues (remplacement des piles) par des professionnels agrées

- Le stockage à bord  se doit d’être pertinent…

- Tout l’équipage doit en connaitre l’utilisation !

 

 

Texte : Philippe Machefaux, Directeur Adjoint Pochon SA

 

Plus d'infos : https://www.pochon-sa.com/

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags